Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Moins de trois mois après avoir adopté des taux de prélèvement sur les ressources propres des composantes dans le cadre du "modèle économique" de l'Université de Lorraine, le prochain CA (1er avril) est déjà appelé à revoir la copie pour adopter de nouvelles ponctions sur les composantes, laboratoires et autres structures centrales et de directions. En effet, d'après la direction de l'UL, la délibération adoptée en janvier par le CA ne permettrait pas de couvrir les frais de gestion de l'Université. Après moins de deux mois de fonctionnement, la direction de l'UL s'est donc aperçue que son "modèle économique" ne fonctionne pas. Le vote qui sera proposé aux administrateurs (voir le document joint) comporte une ponction universelle de 10% sur toutes les ressources propres des composantes et de 40% sur les droits d'inscription. Il sera applicable dès le budget 2014, donc pour le budget en cours. En outre, il est bien curieux de constater qu'une réunion des directeurs de composantes et de laboratoire est prévue le 4 avril (soit trois jours après le vote du CA) et qu'une autre est prévue le 10 avril à l'intention des membres des conseils et comités, à chaque fois pour leur présenter les comptes financiers et le "modèle économique". Une belle façon de les mettre devant le fait accompli. Un tel fonctionnement est proprement inacceptable.

Chacun s'accorde pour dire que l'Université de Lorraine a besoin avant tout de stabilité, après une phase de réorganisations tous azimuts ayant profondément affecté le fonctionnement des composantes (fusion/suppression/création d'UFR, changement de périmètre de certains collégiums, etc.). Cette nouvelle ponction sur les budgets propres des composantes et des laboratoires, qui vient de surcroît en cours d'exercice budgétaire et après une campagne de gels d'emplois et d'une diminution de 10% des crédits de fonctionnement votés en 2013, va avoir des conséquences désastreuses. De nombreuses composantes ne vont pas pouvoir compenser cette perte et cela va avoir un impact direct sur le fonctionnement quotidien des laboratoires et des composantes de formations. Certains projets de recherche ne pourront sans doute pas être menés à leur terme.

Nous appelons les composantes et laboratoires à faire connaître les conséquences que ce projet de "contribution universelle" aura pour elles et eux en envoyant un courrier au président de l'Université (president@univ-lorraine.fr) avec copie à Odile Horn (Odile.Horn@univ-lorraine.fr), élue Obstinée au CA.
Nous appelons plus largement l'ensemble des personnels de l'Université à faire connaître leur opposition à ce projet par tous les moyens qu'ils jugeront utiles (envoi de courriers au président de l'Université et/ou aux membres du CA, manifestation devant le CA au moment du vote le 1er avril, diffusion de cette information dans leur composante et laboratoire, etc.).

PS : Pour écrire aux membres du CA, la liste des membres de cette instance se trouve à l'adresse http://univ-lorraine.fr/content/le-président-et-son-équipe (oui, oui, vous avez bien lu, la liste des membres des conseils de l'UL se trouve à la rubrique "le président et son équipe", cela ne s'invente pas...)

Christophe Benzitoun au nom du collectif des ObstinéEs.

Délibération CA 1er avril 2014 - Contribution universelle

Tag(s) : #Mobilisations