Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le CNESER acte avoir pris connaissance du rapport sur la stratégie nationale de l’enseignement supérieur.

Il estime que ce document établit certains constats pertinents, en particulier sur l’inégalité de l’accès à l’enseignement supérieur dans notre pays, et affiche certains objectifs ambitieux pour le système français d’enseignement supérieur. Les propositions pour atteindre ceux-ci doivent faire l'objet d'un débat plus approfondi par exemple sur la question de savoir si les restructurations en cours dans l’enseignement supérieur et la recherche sont vraiment le meilleur moyen pour favoriser la démocratisation de toutes les formations, l’égalité des territoires et l’écoute des personnels.

Les membres du CNESER s’associent ce jour sur les points liminaires suivants :

  • Le CNESER regrette que cette stratégie ne soit pas associée à une programmation pluriannuelle des moyens, humains et financiers, prévue par le troisième alinéa de l’article L123-1 du code de l’éducation. Il souligne par ailleurs que seules des mesures budgétaires fortes et immédiates pour l’enseignement supérieur public montreront la détermination du gouvernement à répondre aux premières urgences et à atteindre les objectifs fixés par la STRANES.
  • En revanche, le CNESER approuve la préconisation faite par les auteurs du rapport d’exclure des voies de financement la possibilité de recourir à l’augmentation des droits d’inscription pour tous les étudiants, en formation initiale ou continue, présentielle ou à distance. Le CNESER demande au ministère de reprendre cette proposition et d’en faire un principe intangible de la stratégie de l’Etat pour l’enseignement supérieur.
  • Le CNESER regrette aussi que certains domaines, telles que le sport, l’art, la musique et la culture, soient aussi absentes de la STRANES.

Le CNESER, conformément à ses attributions, continuera à être attentif à l’évolution de la politique publique en matière d’enseignement supérieur et de recherche, comme aux décisions budgétaires permettant sa mise en œuvre. Une commission issue du CNESER formulera des propositions et débattra de la répartition des moyens.

Un service public d’enseignement supérieur de qualité et accessible au plus grand nombre est un atout pour développer l’accès à l’emploi qualifié et répondre aux défis technologiques, écologiques et sociaux du XXIème siècle.

Tag(s) : #CNESER