Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué intersyndical

La police n’a rien à faire à l’université !

 

Aujourd’hui, mardi 11 décembre 2018, à l’appel du syndicat lycéen UNL et dans le cadre d’une mobilisation nationale contre la réforme du lycée mais également contre la sélection à l’entrée de l’université (Parcoursup), une manifestation a été organisée à Nancy qui a regroupé plus de mille lycéen∙nes. Cette manifestation, à laquelle participaient également une vingtaine de salarié∙es dont des représentant∙es de différentes organisations syndicales, a fait le tour de différents lycées de la ville avec un passage rapide sur le Campus lettres à Nancy vers 9h40. Plusieurs dizaines de policier∙es, en civil et avec brassard, qui suivaient le cortège ont alors traversé le campus malgré la protestation très audible de personnels et de syndicalistes sur l’illégalité de leur comportement.

 

Depuis leur intervention violente sur le Campus lettres face aux étudiant∙es mobilisé∙es contre la loi ORE en mai dernier, certain∙es policier∙es semblent considérer qu’elles et ils ont tous les droits, au mépris des limitations légales qui pourraient leur être opposées.

 

Il est crucial que l’université reste un lieu d’éducation ouvert au débat démocratique, à l’abri de la répression. Nous demandons instamment au président de l’université de Lorraine de rappeler au Préfet de Meurthe-et-Moselle l’existence des franchises universitaires, et d’exiger de lui qu’il les fasse respecter.

 

Nancy, le 11 décembre 2018

 

Organisations signataires : CGT FERC-SUP, SNASUB-FSU, SNESUP-FSU, SUD-ÉDUCATION

 

 

Tag(s) : #Police, #Franchise