Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les élu·es CGT-SUD au comité technique de l'UL refusent de participer à un groupe de travail issu du CT, ce jeudi 1er septembre, sur la nouvelle prime individuelle au mérite des enseignant·es-chercheur·es (composante C3 du RIPEC - volet LPR indemnitaire Enseignant·es-Chercheur·es), ce travail visant à en préciser les critères d'attribution.

Nos organisations restent opposées aux primes au prétendu « mérite » et considèrent que les budgets afférents doivent abonder les indemnités statutaires servies à tous et toutes de façon uniforme par grade.

Car même avec une cible d'environ 45 % de bénéficiaires pour cette nouvelle part C3, elle laisse 55 % des collègues enseignant·es-chercheur·es sans prime, et la réalité est bien celle-ci  : c’est une prime individuelle visant une politique managériale, elle porte atteinte aux statuts et à l’indépendance des EC et des chercheurs. Elle fait monter des usines à gaz dans nos établissements, entrainant les collègues à passer de plus de temps à s'évaluer les un·es les autres qu'à faire de la recherche et de l'enseignement, elle va accroître les inégalités salariales, l’arbitraire dans les décisions et les tensions dans les collectifs de travail.

Restant à disposition pour tout complément,

Les élu·es CGT SUD